Updated 10/08/22

L’IRD soutient la démocratisation des connaissances et des savoirs scientifiques dans le but de renforcer les liens entre science et société. Faire connaître au grand public les recherches en cours et les dernières actualités, donner aux plus jeunes le goût des sciences, rendre visible les « coulisses » de la recherche en travaillant sur la démarche scientifique et les différentes méthodes d’investigation tout en s’adaptant au contexte numérique… autant d’objectifs qui font partie de notre action culture scientifique au Brésil!

Cathédrale Brasilia

© Sabrina Milani

Newsletters IRD Brésil

Grâce à la newsletter trimestrielle, découvrez les actions de l’IRD au Brésil.

Pour recevoir la newsletter, contactez heloise.benoit@ird.fr.

Exposition Desertification

© @IRD

Expositions

La réalisation des expositions associe étroitement le service de médiation avec les publics et les chercheurs de l'IRD qui peuvent ainsi transmettre au plus grand nombre les fruits de leurs travaux partout où l’institut est présent. Les publics cibles sont principalement le grand public et les scolaires.

Retrouvez ci-dessous les expositions traduites et disponibles pour la diffusion au Brésil, ou consultez le catalogue de toutes les expositions de l'IRD (non-traduites, non-imprimées).

Une exposition vous intéresse? Contactez bresil@ird.fr

  • Exposition IRD : "La recherche au service du développement, 17 objectifs pour un futur durable" 

    Présentation

    Depuis l’adoption des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) par l’Assemblée générales des Nations Unies en 2000, des progrès ont été accomplis pour combattre la pauvreté et réduire les inégalités dans le monde : amélioration des taux de scolarisation, de la santé maternelle et infantile, réduction de la malnutrition… Cependant, les conflits, les changements climatiques en cours et la dégradation de l’environnement freinent ces avancées significatives. C’est dans ce contexte que l’ONU a adopté en 2015 17 Objectifs du développement durable (ODD). Ceux-ci relèvent d’un seul et même enjeu : notre capacité à transformer nos sociétés afin de vivre dans un monde meilleur, plus juste et équitable, respectueux de l’environnement et des hommes.

    Si la place de certains acteurs pour atteindre les ODDs (États, ONG, organisations internationales…) peut faire évidence, ce n’est pas le cas de la recherche dont le rôle est méconnu dans ce domaine. Or, la recherche est – ou va être – amenée à jouer un rôle de premier plan dans l’atteinte de ces objectifs à l’horizon 2030 : produire des connaissances et des données fiables, proposer des solutions innovantes, évaluer les progrès enregistrés, mais aussi favoriser une lecture distanciée des ODDs. La recherche scientifique et l’innovation ont en particulier un rôle majeur à jouer dans les pays en développement, particulièrement vulnérables et confrontés à de multiples défis, à la fois locaux et globaux (impacts du changement climatique, crises financières, pandémies, etc.).

    En 22 panneaux, figures, graphiques et photos à l’appui, cette exposition illustre, pour le grand public, le rôle essentiel de la recherche scientifique dans l’atteinte du développement durable.

    Descriptif technique des panneaux :

    • 22 Kakémonos 90 x 180 cm
    • Accrochage sur trépieds ou sur murs
    • Disponible uniquement en portugais 

    Pour visualiser les panneaux originaux (fr), cliquez ici 

    Pour plus d'informations et les modalités de prêt de cette exposition, veuillez contacter : bresil@ird.fr

  • Exposition IRD : "La désertification, un défi pour la recherche"

    Présentation

    La désertification est autant un problème d’environnement que de développement durable. Elle constitue en effet un obstacle majeur à l’augmentation du niveau de vie dans les pays du Sud.

    Les scientifiques s’attachent à observer et comprendre la désertification. Associées à d’autres savoirs (agriculteurs, organisations de la société civile), leurs recherches conduisent à élaborer des solutions permettant de mettre un frein à la dégradation des terres et de réhabiliter les terres dégradées.

    En 23 panneaux et photos, cette exposition illustre le rôle essentiel de la recherche scientifique dans la lutte contre la désertification.

    Cette exposition a été réalisée en partenariat avec le Comité scientifique français de la désertification.

    Descriptif technique des panneaux :

    • 23 Kakémonos 90 x 180 cm
    • Accrochage sur trépieds ou sur murs
    • Disponible uniquement en portugais 
    • Pour visualiser les panneaux originaux (fr), cliquez ici
    • Autres informations: bresil@ird.fr
  • Exposition IRD : "Matières plastiques : des vies sauvages"

    Les matières plastiques ont progressivement transformé les modes de vies vietnamiens depuis l’ouverture du pays au commerce international à la fin des années 1980 et l’importation progressive de nouveaux objets de consommation fait à partir de polymères. Le pays est passé, en quelques années, d’une économie marquée par des pénuries à un système de production et de consommation de masse, notamment de biens manufacturés en matières plastiques.

    Aujourd’hui, le Vietnam est devenu un exportateur important d’objets plastiques et il devient une place convoitée dans le marché international de la plasturgie. En parallèle, la communauté scientifique a identifié le pays comme un des principaux responsables de la pollution des océans par les plastiques : il occupe la 4ème place d’un classement publié dans la revue Science en 2015. Cette exposition trilingue (français, vietnamien et anglais) destinée au grand public vise à faire un état des lieux des vies sociales des matières plastiques au Vietnam, en suivant les objets depuis leurs lieux de production, de consommation, dans l’intimité de la vie quotidienne et jusqu’aux accumulations de déchets dans l’environnement aquatique. Elle repose sur une collaboration scientifique de chercheuses en sciences sociales et en sciences environnementales françaises et vietnamiennes : Mikaëla Le Meur (Anthropologue) - Émilie Strady (Géochimiste des eaux) - Kiêu Lê Thuy Chung (Géologue). En s’appuyant sur le graphisme original et illustratif d’Elza Montalhuc, cette exposition propose de rendre sensible et accessible les enjeux locaux et globaux liés à la matière plastique, une matière populaire, démocratique, mais dont les effets sur l’environnement sont de plus en plus inquiétants.

    À l'autre bout du monde, le Brésil est un grand producteur de déchets plastiques, avec près de 12 millions de tonnes par an. Malgré un système de traitement des déchets plus "performant" - 9% des déchets plastiques e rejoindraient pas un lieu adéquat - et un contexte historique, social, politique et économique différent - la comparaison entre le Brésil et le Vietnam montre que le plastique pose des problèmes similaires en termes sociaux et environnementaux. En plus d'être une ouverture aux sciences sociales et environnementales pour un public non spécialiste, et à une culture différente, cette exposition permet de comprendre la dimension globale du problème de la pollution plastique, ainsi que d'aborder la question à différentes échelles.



    Informations pratiques

    • 22 panneaux bâche 60x120 cm
    • Trilingue français, portugais et anglais
    • Disponible imprimée (2 exemplaires) et en fichiers HD (impression à la charge de l'emprunteur)
    • Visualiser l'exposition (version originale français/anglais/vietnamien): https://pt.calameo.com
    • Autres informations: bresil@ird.fr
  • Exposition "L'Océan, un laboratoire à ciel ouvert"

    En 2021, une équipe de 17 chercheurs français et brésiliens a embarqué pendant plus de 40 jours sur le navire Antea pour l'expédition Amazomix. Parti de Cayenne en Guyane française, le navire a navigué dans les eaux brésiliennes sur le plateau Brésilien devant l'embouchure du fleuve Amazone afin d'étudier la dynamique océanique et le fonctionnement de l'écosystème marin.

    Couvrant quelque six millions de km2, soit un tiers de l'Amérique du Sud, et transportant 20 % des eaux continentales et une quantité considérable de sédiments dans l'océan mondial, le bassin du fleuve Amazone est le plus grand du monde. Cependant, son embouchure est peu étudiée et de nombreux aspects de la biodiversité et des phénomènes physiques à l’œuvre restent inconnus.

    Pour comprendre le fonctionnement de cet environnement et son rôle dans l'océan mondial, des scientifiques ont décidé d'unir leurs compétences. Des experts de plus de vingt domaines de connaissances ont été impliqués : physiciens, biogéochimistes, biologistes marins... À bord, l'équipe a utilisé divers outils pour collecter des données, de jour comme de nuit. Les compartiments abiotiques, physiques et chimiques, et biotiques, du phytoplancton aux grands poissons, voilà ce qui les intéressait. Loin d'être perdue dans l'océan, l'équipe maritime était aidée par celle restée à terre, qui suivait chaque étape du navire apportant un soutien essentiel à la réussite de la mission.

    Cette aventure scientifique et humaine a permis de parcourir le plateau continental sur plus de 6 000 km et d'analyser l'impact des courants, du panache et des processus de turbulence, sur la structure des écosystèmes marins. L'expédition a également permis de retracer l'origine et la distribution de divers polluants, métaux lourds ou microplastiques, et de déterminer leur impact sur le réseau trophique.

    En octobre 2021, l'expédition s'est achevée et les scientifiques sont retournés au laboratoire. Maintenant, un long et passionnant travail les attend...


    Informations pratiques

    • Exposition de photo, peu de texte (légendes des photos + panneau introduction/conclusion)
    • 17 panneaux A1: 1 panneau d'introduction, 1 panneau de conclusion, 15 photos
    • 15 légendes des photos - format 15x35 cm
    • Bilingue: Portugais, Français
    • Consulter la version web ici. ATTENTION >> cette version n’est pas à l’échelle
    • Disponible imprimée (1 exemplaire) format A2 et mise à disposition de fichiers HD format A2 ou A1 (impression à la charge de l'emprunteur)
    • Impression : pour conserver la qualité des photos, il est préférable d'imprimer sur un support en dur (ex : plaques de PVC de 2mm)
    • Accrochage : en cas d’impression en dur, possibilité de fixer sur des murs ou panneaux avec du scotch double-face. En cas d'impression sur un matériaux souple, d'autres supports peuvent être envisagés
    • Autres informations: bresil@ird.fr
Le palmier Babaçu, restitution

© Luc Markiw, IRD Image

Capture d'écran du film "Le Palmier babaçu aujourd'hui, et demain ?", 2019

Actions jeunesse

L’IRD mène des actions en direction de la jeunesse dans le but de développer, dès la primaire et le collège, l’esprit critique. Au Brésil, nous développons des partenariats avec les acteurs locaux dans le cadre d’actions ponctuelles et d’accompagnement auprès de groupes scolaires.

Vous êtes professeur.e, membre associatif, citoyen curieux et désireux d’agir en faveur d’une science qui dialogue avec les jeunes? Contactez-nous : bresil@ird.fr

  • FrancEcoLab Brésil, protéger rivières et océans

    Logo FrancEcoLab

    FrancEcoLab Brésil est un projet de l’Ambassade de France au Brésil dont l’IRD est partenaire, qui vise à sensibiliser les jeunes Brésilien·ne·s au défi environnemental de la protection des fleuves et océans. Monté par un ensemble de partenaires issus d’instances internationales, de la société civile, de la recherche et du secteur privé, ce programme ambitieux est destiné à un public scolaire et à un public de jeunes adultes, montrant foi dans la capacité de la jeunesse pour produire des changements significatifs.

    ⇒ En savoir plus.

  • Le palmier babaçu : ressource commune...et mal connue
    Restitution - projet Babaçu

     

    Adoré ou maudit, pas de demi-mesure avec le babaçu, une espèce de palmier commune en Amazonie. En effet, s’il est jugé plante invasive par certains agriculteurs et éleveurs, c’est pour d’autres un aliment, une source de revenus et bien d’autre chose encore.

    Cherchant à réconcilier les habitants et le babaçu, les scientifiques se sont mis au service de la communauté pour remonter la côte du palmier mal-aimé.

    Une recherche collaborative avec les agriculteurs, la communauté et les écoles impliquées, des acteurs économiques et de la société civile… Ce projet de recherche a été construit avec ces acteurs, en fonction de leurs besoins. La restitution a pris la forme d’actions organisées avec les villageois et la construction d’une mallette pédagogique d’éducation à l’environnement.

    ⇒ Retrouvez la mallette pédagogique.

    ⇒ Retrouvez le film, A Palmeira babaçu hoje, e amanhã?, © IRD images

  • Un jeu de cartes pour protéger les océans
    Jogo "Cartas contra o planeta"

     

    Voilà un jeu qui va faire le bonheur des passionnés de jeux de cartes : les "Cartes contre la planète", un jeu conçu pour développer nos connaissances et élargir le débat sur les causes et conséquences de l'action humaine sur le climat et notamment sur l'environnement marin.

    Dans le cadre du projet de divulgation scientifique (extensão) du LMI Tapioca (IRD, UFPE, UFRPE), un jeu de société a été développé : les "Cartes contre la planète", un jeu de cartes conçu pour inviter chacun à débattre des causes et des conséquences de l'action humaine sur le climat, en plaçant au centre l'océan, grand régulateur du climat et fournisseur de la moitié de l'air que nous respirons.

    Ce jeu de cartes s'inscrit directement dans la volonté de développer la connaissance scientifique du grand public sur ces eaux qui occupent les 3/4 de notre planète, et il correspond à l'agenda de la décennie des océans lancée en 2021 au Brésil.

    Votre opinion compte

    En version bêta, le jeu doit encore être amélioré, et pour cela nous comptons sur vos retours: laissez vos commentaires et suggestions sur le site web, et n'hésitez pas à un don pour soutenir les développeurs !

    Informations pratiques : Sur le site web du jeu, vous pouvez trouver les règles et télécharger la version A4 ou A3 à imprimer. Nous vous recommandons d'utiliser un grammage de papier de 250 g/m2 ou plus pour les cartes. Actuellement, le jeu existe uniquement en version portugaise; des versions en français et anglais sont en projet.

    Plus d'informations : Instagram @lmitap

    ⇒ Pour télécharger le jeu : www.cardsagainsttheplanet.com

  • ePOP, le concours vidéo

    epop 2022

    RFI Planète Radio et l’IRD organisent depuis 2017 le concours vidéo des Petites Ondes Participatives (ePOP).

    Chaque année, le concours invite les participant·e·s du monde entier à recueillir, avec leurs téléphones, le témoignage de celles et ceux qui affrontent au quotidien les impacts des changements climatiques et environnementaux, à travers une courte vidéo de 3 minutes. Actuellement, la communauté compte de plus de 450 réalisateur·rice·s engagé·e·s pour un avenir durable et 100 000 abonné·e·s sur les réseaux sociaux.

    2021 a signé la première participation du Brésil au réseau ePOP, un intérêt qui se confirme en 2022 et qui va continuer!

    En savoir plus: www.ird.fr/epop-petites-ondes-participatives

    Retrouvez toutes les réalisations: https://epop.network/fr/

    facebook  @ePOPNetwork

    instagram  @ePOP.network

Tournage d'un film Canal IRD

© Boré, Jean-Michel

La recherche et l'audiovisuel

Alors que les opportunités de rencontres se font plus rares dans le contexte de crise sanitaire, nous développons de nouveaux moyens de communiquer avec le grand public. Le multimédia, forme innovante et efficace pour lier le dialogue avec le grand public, se met à jour entre podcast et vidéos.

  • Chaîne YouTube de l’IRD

    Afin de diffuser à un large public les résultats de la recherche, l'IRD produit et coproduit, des sujets d’actualité, des documentaires courts ou longs métrages et des reportages sur des thématiques liées à la recherche pour le développement avec et pour les pays du Sud.
    Vous pouvez retrouver ces ressources sur notre chaîne YouTube, dont une playlist en portugais.

    Pour en savoir plus sur l'audiovisuel à l'IRD, suivez le lien.

  • Podcast audio « Entre France et Brésil »

    En ce qu'elle est une clef de lecture du monde qui nous entoure, la science est souvent sollicitée pour porter un regard, donner son avis ou encore pour éclairer l’actualité. Qu'apporte-t-elle à la vie quotidienne, et comment se déroule la recherche au quotidien ?

    Mieux appréhender cet univers parfois mal connu, c'est ce que vise le podcast, en portugais, "Entre France et Brésil, actualités de la coopération scientifique". Initiative du Consulat Général de France à São Paulo, cette série audio permet de faire connaître la recherche franco-brésilienne et ses résultats, d’éclairer l’actualité à la lumière des savoirs scientifiques, mais aussi d'explorer les coulisses peu connus du métier de chercheur.

     

    Anthropologie du Théâtre

    Christine Douxami (UMR IMAF) anthropologue, analyse les arts de scène et les manifestations populaires comme autant de clefs pour comprendre les inégalités qui perdurent dans la société brésilienne contemporaine.

    ⇒ Écouter l'épisode.


     

    Alimentation et Sociobiodiversité

    En Amérique latine, la question alimentaire est aussi, et surtout, une histoire de reconnaissance. La manière de considérer l’alimentation des peuples autochtones, communautés traditionnelles et afro-descendantes en dit parfois long sur l’intégration de ces groupes dans la société. Nous partons en voyage, depuis les Andes équatoriennes jusqu'à l'Argentine, avec une longue escale en Amazonie brésilienne et dans le deuxième plus grand, bien que moins connu, biome de ce pays-continent, le Cerrado. Avec Esther Katz (UMR PALOC) et Janaína Diniz (Université de Brasília).

    ⇒ Écouter l'épisode.


     

    Agricultrices agroécologiques et la nature : défense des territoires et lutte contre les discriminations

    Dans cet épisode, nous parlons de la relation que les agricultrices agroécologiques du Brésil entretiennent avec la "nature", dans des contextes de conflits socio-environnementaux, et comment cela influence leur engagement dans la défense de leur vision du territoire et contre les discriminations de genre, de race, de classe et autres qui les affectent.

    ⇒ Écouter l'épisode.


     

    Qui sont les groupes défavorisés au Brésil ? Le rôle des statistiques

    Mireille Razafindrakoto et François Roubaud sont tou·te·s deux économistes à l'IRD, spécialisé·e·s dans les statistiques. Actuellement au Brésil, ils nous parlent dans ce podcast de leurs recherches sur le marché du travail et l'emploi informel, des travaux qu'ils développent principalement avec l'UFRJ.

    ⇒ Écouter l'épisode.

  • Le LMI Tapioca et l'audiovisuel

    Le LMI Tapioca est très investi dans le développement de la culture scientifique et mène pour cela des actions sur plusieurs fronts, incluant un podcast audio et une chaîne YouTube.

    Podcast: 'Au cœur de la pêche de Rio Formose'

    Un podcast sur la pêche artisanale et les changements globaux dans la communauté de pêcheurs de Rio Formoso. Cette série de quatre épisodes présentent les problèmes socio-économiques et environnementaux de cette municipalité de la Mata Sud du Pernambouc, considérée comme la terre des mangroves.

    Réalisation: LMI Tapioca programme de recherche en sciences marines, un partenariat entre l'Université fédérale du Pernambouc (UFPE), l'Université fédérale rurale du Pernambouc (UFRPE) et l'IRD.
    Soutiens : décret sur la recherche et vulgarisation , cofinancement Pro Rectorat de la Vulgarisation et de la Culture (PROExC)

    ⇒ Écouter la série de 4 épisodes.

    Chaîne Youtube

    L'objectif est de à rendre la recherche plus accessible au grand public, tant par des contenus en collaboration avec les acteurs locaux et notamment des pêcheur.euse.s, qu’en donnant aux (jeunes) chercheur.e.s un espace pour faire connaître leurs études, leurs résultats tout en faisant parler leur créativité !

    ⇒ Retrouvez tous ces contenus sur la chaîne.

Réseau agroecologique de femmes agricultrices, Vale do Ribeira (Brésil)

© Isabelle Hillenkamp

Réseau agroecologique de femmes agricultrices, Vale do Ribeira (Brésil)

Évènements et rencontres

Sous le format cafés scientifiques, conférences et conversations grand public, l’IRD et ses partenaires en France et au Brésil proposent des moments de présentation et de dialogue entre les chercheur.e.s et les citoyens pour discuter de thématiques en lien avec les préoccupations actuelles de nos sociétés.

Retrouvez ci-dessous quelques évènements passés.

Pour être au courant des évènements, suivez-nous sur Facebook.

  • Café Scientifiques à l'Alliance française de brasília

    Organisés par l'Alliance française de Brasília (AFB), l'Ambassade de France au Brésil et l'Institut de recherche pour le développement (IRD), les cafés scientifiques auront lieu un jeudi tous les deux mois et se propose, par son format dynamique, de répondre place à toutes vos questions et interrogations sur la science. On attend plus que vous !

    Mars 2022 | Mercure en vue : un problème environnemental et de santé

    Quel est l'impact des activités humaines sur la concentration en métaux lourds, comme le mercure, dans l'environnement et quels sont les effets sur la santé humaine et des écosystèmes? Deux questions que nous explorerons dans le 1er Café Scientifique de 2022, jeudi 24 mars.

    ⇒ En savoir plus: www.ird.fr/mercure-en-vue

    Mai 2022 | Covid-19 au Brésil : les politiques publiques ont-elles joué leur rôle ?

    Le Brésil est l'un des pays les plus touchés par les effets directs et indirects de la pandémie de Covid-19. Face à cette situation, les politiques publiques ont-elles joué leur rôle ? Voilà le thème qu'aborderont François Roubaud et Mireille Razafindrakoto, lors du deuxième Café Scientifique qui aura lieu à Brasília le 26 mai 2022.

    ⇒ En savoir plus: www.ird.fr/covid-19-politiques-publiques

  • Webinaires FrancEcoLab

    FrancEcoLab Brésil est un projet de l'Ambassade de France au Brésil, dont l'IRD est partenaire, qui vise à sensibiliser les jeunes Brésiliens au défi environnemental que représente la protection des rivières et des océans. Enrichi par un groupe de partenaires issus d'organismes internationaux, de la société civile, de la recherche et du secteur privé, ce programme ambitieux s'adresse à un public d'écoliers et de jeunes adultes, témoignant de la foi dans la capacité des jeunes à apporter des changements significatifs.

    Dans la partie LAB Jovens, des chercheurs de l'IRD et d'institutions partenaires ont participé à plusieurs webinaires en 2021 et 2022 (en portugais) :

    ⇒ Mai 2022: "Quem cuida da nossa mãe água? Biodiversidade em risco!"

    ⇒ Mai 2022: "Mudanças climáticas e biodiversidade, que onda é essa?"

    ⇒ Mai 2022: "As águas são garimpo? A pesca e a biodiversidade"

    ⇒ Juilet 2021: "Mergulho na Ciência"

  • Patrimoine culturel immatériel Afro-Amérindiens

    Le séminaire "Patrimoine culturel immatériel Afro-Amérindiens et politiques publiques en Amérique latine" vise à réunir des chercheurs de différents domaines - arts du spectacle, histoire, anthropologie, entre autres - et de différents milieux institutionnels, en vue d'établir des initiatives futures qui auront un impact sur la diffusion des connaissances relatives à l'histoire et aux expressions culturelles contemporaines de l'Afro-Amérique dans le contexte latino-américain.

    ⇒ En savoir plus: www.ird.fr/patrimoines-immateriels-afro-amerindiens

  • Conférences sur le Théâtre Noir

    Comment et pourquoi le théâtre noir est-il né au Brésil ? Retrouvez les discussions avec Christine Douxami, anthropologue en mission à l'IRD, de l'unité de recherche Institut des mondes africains (IMAF).

    Dans le cadre du cycle "Études sur le théâtre noir", organisé par Pele Negra, escola de Teatro(s) Preto(s), la participation de Christine Douxami permet de retracer le chemin de cette branche des arts scénique et de ses acteurs au Brésil, dans une optique anthropologique.

    ⇒ Retrouvez les deux conférences en portugais.

  • Podcast, parlons économie

    Dans le podcast « Celso e Maria » du Conseil régional économique de Rio de Janeiro, François Roubaud et Mireille Razafindrakoto présentent leurs actuels travaux de recherche sur le Brésil.

    ⇒ Retrouvez le podcast en portugais.

  • Web-conférence: les municipes face à la Covid-19 au Brésil

    Le Brésil est l’un des pays les plus touchés par la Covid. L’étude sur laquelle est basée la présentation se donne deux objectifs : identifier les facteurs de risque de contracter la Covid et d’en mourir, en fonction des différents groupes de population ; mettre en évidence de potentiels canaux de transmission ainsi que l’effet d’un certain nombre de mesures. Réalisée au niveau de l’ensemble des municipes du pays, en appariant différentes bases de données statistiques et administratives, elle permet de tirer plusieurs conclusions.

    ⇒ Retrouvez l'intégrale de la Web-conférence.

  • Web-conférence: Maintenir les solidarités en temps de crise sanitaire et sociale

    A l'occasion de la Nuit des idées 2021, l'IRD propose d'aborder la pandémie sous un nouvel angle, celui des zones rurales et périphériques des villes. Les chercheuses Isabelle Hillenkamp et Beatriz Schwenck, expertes en économie solidaire et en féminisme, apporteront cette vision dans la discussion "Virtuellement proches, les réponses des réseaux d'économie solidaire et du féminisme au Covid-19 au Brésil".

    ⇒ Retrouvez l'intégrale de la web-conférence (portugais).

  • Table-ronde en ligne: 10 ans de patrimoniaisation du système agricole traditionnel du Rio Negro

    Du 30 septembre au 2 octobre, l'Institut du patrimoine historique et artistique national (IPHAN) de l'état d'Amazonas (Brésil) a organisé la semaine du patrimoine culturel 2020. L'événement a donné lieu à des conférences et des tables rondes qui ont abordé des questions liées au patrimoine archéologique, au patrimoine bâti et au patrimoine immatériel de l'État, comme la gestion des collections archéologiques, la conception et la restauration des biens bâtis et la sauvegarde des biens immatériels.

    Avec la participation de Laure Empreraire (IRD-UMR PALOC), Natália Brayner (COABR, CGPS, DPI/IPHAN) et la médiation de Mauro Dourado (IPHAN Amazonas).

    ⇒ Retrouvez l'intégralité de la table-ronde.

  • Conférence : L'évaluation d'impact en débat

    En octobre 2019, Abhijit Banerjee, Esther Duflo et Michael Kremer ont remporté conjointement le 51e prix Nobel de sciences économiques "pour leur approche expérimentale de la lutte contre la pauvreté dans le monde". Mais quelle est la portée exacte de cette méthode expérimentale, connue sous le nom d'essais contrôlés randomisés (RCT) ? À quels types de questions les ECR peuvent-ils répondre et lesquels ne le peuvent pas ? L'ouvrage Randomized Control Trials in the Field of Development : A Critical Perspective, publié en octobre 2020, aborde ces questions, expliquant comment fonctionnent les RCTs, ce qu'ils promettent d'accomplir, pourquoi ils échouent parfois, comment ils peuvent être améliorés et pourquoi il est si important de prendre en compte d'autres méthodologies.

    L'Institut d'économie de l'Université fédérale de Rio de Janeiro (IE/UFRJ), en partenariat avec le Centre d'étude des inégalités de développement (CEDE) et l'Institut français de recherche sur le développement (IRD), a organisé une conférence pour célébrer la diffusion de cet ouvrage au Brésil. Florent Bédécarrats, Isabelle Guérin et François Roubaud, les trois co-rédacteurs, ont présenté les motivations qui ont présidé à la construction de cet ouvrage, en abordant les aspects éthiques et politiques concernant l'utilisation des expériences contrôlées randomisées dans les pays en développement, avec un focus sur le secteur du microcrédit. Sir Angus Deaton, Nobel en Sciences Économiques et auteur de l'un des chapitres, a présenté ses contributions au débat sur les RCTs et le développement socio-économique.

    ⇒ Plus d’informations: www.ird.fr/conference

  • Webconférence, Peuples traditionnels et biodiversité au Brésil

    Le livre Peuples traditionnels et biodiversité au Brésil. Contributions des peuples indigènes, quilombolas et communautés traditionnelles pour la biodiversité, les politiques et les menaces (2021, portugais), est coordonné par Manuela Carneiro da Cunha (USP et Univeristé de Chicago), Sônia Barbosa Magalhães (UFPA) et Cristina Adams (USP), est publié par la Sociedade Brasileira para o Progresso da Ciência (SPBC). Il constitue une synthèse des contributions de divers horizons de recherche, avec pour objectif de montrer l’immense socio-biodiversité du Brésil et les menaces auxquelles elle est confrontée. Cet ouvrage collectif compte, entres autres, avec la participation de l'IRD.

    Les organisat·eur·rice·s du livre prépare, pour chacun des 16 volumes de cet ouvrage de plus de 1000 pages, un live de lancement sur la chaîne YouTube de la SPBC

    ⇒ Retrouvez le lancement de la section 7 (portugais)

    ⇒ Retrouvez le lancement de la section 4 (portugais)

    ⇒ Retrouvez le lancement de la section 8 (portugais)

    ⇒ Retrouvez le lancement de la section 5 (portugais)

  • One Health: Regards croisés de la géographie et science des données

    Qu’est-ce que la stratégie One Health et comment se met-elle en place au Brésil ? C’est là l’objet de ce Café Scientifique de l’IRD au Brésil : "One Health, regards croisés de la géographie et de la science des données", avec deux coordinateurs du LMI Sentinela (UnB, Fiocruz, IRD) : Emmanuel Roux et Christovam Barcellos.

    ⇒ Retrouvez l'intégralité de la conférence en portugais, sous-titrée en français

Couverture de l'ouvrage Science et développement durable

© Paul Kim - Banque d'images Alamy

Peinture d'art haïtien, Port-au-Prince, Haïti, par H. Jackson

Les livres Grand Public

  • Voix végétales, 2021

    Le livre Voix Végétales, diversité, résistances et histoires de la forêt, co-édité par l’IRD et UBU Editora résulte d’un travail collectif qui se propose d’entendre le monde d’une autre manière : en écoutant les plantes. Sous la direction de Marta Amoroso, Joana Cabral de Oliveira, Stelio Marras, Ana Gabriela Morim de Lima, Karen Shiratori et Laure Emperaire (IRD-UMR PALOC).

    ⇒ En savoir plus: www.ird.fr/voix-vegetales

  • Une mi-temps préparant un autre temps, 2021

    Publication de l’ONG Sempreviva Organização Feminista (SOF), basée à Saõ Paulo, l’ouvrage, en accès libre, Um meio tempo preparando outro tempo: cuidados, produção de alimentos e organização de mulheres agroecológicas na pandemia (2021) rassemble des expériences concrètes, ancrées dans différents territoires du sud-est du Brésil, de femmes impliquées dans l'agroécologie. Dirigé par Miriam Nobre (SOF), avec une participation de Isabelle Hillenkamp (IRD-CESSMA).

    ⇒ En savoir plus: www.ird.fr/une-mi-temps-preparant-un-autre-temps

  • Dynamiques du monde du travail en Argentine et au Brésil

    Dynamiques du monde du travail en Argentine et au Brésil : transition / mobilité / déplacement (2021) de Isabel Georges et Ania Tizziani

    Les textes qui composent ce livre ont été initialement écrits et présentés en 2018 lors d'un séminaire organisé par le Laboratoire mixte international SAGEMM (réseau actuel du même nom) de l'époque, et l'Université National Général Sarmiento, à Buenos Aires. Le moment de sa production et de sa présentation concerne les processus qui ont traversé et rapproché les contextes argentin et brésilien, dans la validité de ce qui peut être reconnu comme un contre-réformisme, bien qu'avec des tonalités distinctes. Ce moment, qui semble sur le point de s'écrouler en raison de la nouvelle conjoncture argentine, pose à nouveau la question du contexte latino-américain. Peut-être est-il possible, en cartographiant les temporalités et les espaces des réformismes et des contre-réformismes latino-américains, de reconnaître le continent comme une densité, comme un défi empirique et analytique, comme une dimension qui dépasse le statut d'une construction narrative qui avait pour centre les similitudes structurelles, l'impératif du développement et le développementalisme (qui s'est ensuite déployé en néo-développementalisme), au-delà des constructions narratives ou catégorielles qui ont marqué les sciences sociales au XXe siècle. Peut-être que la dimension latino-américaine en tant que formulation et en tant que problème de recherche est un peu plus précise que l'expression sud global qui nous implique dans un enchevêtrement de pays d'autres continents. Nous sommes peut-être l'exemple d'une situation périphérique dans le monde capitaliste, oui, mais une périphérie traversée par des héritages communs, des troncatures, des truculences et des espoirs qui nous permettent de questionner nos identités. Après tout, les processus congénères qui nous traversent, les traits communs et les singularités de chaque contexte pointent vers une autre dénomination - cette fois-ci également issue des processus de mondialisation et de globalisation : nous ferions alors partie du Global South. Amérique latine ou Sud global ? Parmi les dénominations qui désignent la situation périphérique du continent, laquelle nous décrit le mieux ?

    Langue: Portugais

    ⇒ Retrouvez la présentation du livre.

  • Peuples traditionnels et biodiversité au Brésil

    Peuples traditionnels et biodiversité au Brésil - Contributions des peuples indigènes, quilombolas et communautés traditionnelles pour la biodiversité, les politiques et les menaces, 1991

    Sous la direction de Manuel Carneiro da Cunha, avec la contribuition de Laure Emperaire (UMR PALOC)

    Découvrez en libre accès le livre , une synthèse des contributions de divers horizons de recherche qui cherche à montrer l’immense socio-biodiversité du Brésil et les menaces auxquelles elle est confrontée.

    Langue: portugais

    ⇒ Retrouvez la présentation et accéder gratuitement au livre.

  • Patrimoines Alimentaires en Amérique Latine

    Patrimoines alimentaires en Amérique Latine, ressources locales, acteurs et globalisation (2021), sous la direction de Nasser Rebaï, Anne-Gaël Bilhaut, Charles-Édouard de Suremain, Esther Katz (UMR PALOC-IRD) et Myriam Paredes; IRD/IFEA.

    Au cours des dernières décennies, les pratiques alimentaires en Amérique latine ont beaucoup changé, et de nouveaux problèmes liés à la malnutrition des populations vulnérables ou à la qualité des aliments produits sont apparus. Dans ce contexte, les études universitaires ainsi que les projets de développement menés par les gouvernements et les ONG se sont concentrés sur la question de la "souveraineté alimentaire" tandis qu'une partie importante de la société civile s'est mobilisée au nom du droit à une alimentation saine et en faveur d'une meilleure valorisation de la diversité des productions locales. Afin de comprendre les enjeux derrière l'expression de patrimoines alimentaires, à cette question, les travaux pluridisciplinaires présentés dans ce livre sont issus de recherches menées en Argentine, à Cuba, en Bolivie, en Équateur, au Brésil et au Mexique, et se veulent une contribution aux études sociales qui cherchent à articuler alimentation et développement.

    Langue: Espagnol

    ⇒Retrouvez la présentation du livre sur notre le site de l'IRD au Brésil et des Éditions de l'IRD.

  • Territoire et société: les multiples visages de la Brasilia Contemporaine

    Le livre Territoire et société: les multiples visages de la Brasilia Contemporaine (2019, titre original Território e sociedade: as múltiplas faces da Brasília metropolitana), rassemble des textes sur l'intégration, réussie ou non, de la région métropolitaine de Brasília. Les discussions portent sur le développement, l'économie, la gouvernance, la politique, le patrimoine, la culture, les vulnérabilités et l'impact des marqueurs d'inégalité tout au long de la vie des groupes de population de la ville.

    Sous la direction de Ana Maria Nogales Vasconcelos, Leides Barroso Azevedo Moura, Sergio Ulisses Silva Jatobá, Marcia Regina De Andrade Mathieu, Aldo Paviani ; IRD Éditions/Editora UnB.

    Langue: Portugais

    ⇒ Retrouvez la présentation du livre sur le site des Éditions de l'IRD.

  • Transitions métropolitaines

    Le défi de l'ouvrage Transitions métropolitaines (2020, titre original Transições metropolitanas) se définit non seulement par ses objectifs mais aussi par le profil interdisciplinaire de son équipe. Des géographes, des historiens, des sociologues, des architectes et des urbanistes proposent, à partir de leurs domaines de connaissance spécifiques, d'établir une rencontre intellectuelle afin d'affronter la complexité des processus de métropolisation au Brésil, en prenant Rio de Janeiro et São Paulo comme villes d'étude. Les analyses ont porté sur les centralités émergentes dans ces villes permettant, simultanément et de manière articulée, de réfléchir à la reconfiguration des relations sociales et à la production de catégories sociales avec l'émergence de modèles urbanistiques spatialisés et de formes de contrôle social.

    De Ana Lucia Duarte Lanna, Aurélia Michel, Fraya Frehse, Jérôme Tadié, Nicolas Bautès, João Carlos S. Kuhn, Rafael Soares Gonçalves, Renato Cymbalista, Sarah Feldman, Sylvain Souchaud, Thales Marretti, Yohann Lossouarn ; IRD Éditions/Annablume.

    Langue: Portugais

    ⇒ Retrouvez la présentation du livre sur le site des Éditions de l'IRD.

  • Expansion évangélique et migrations en Amazonie brésilienne

    Expansion évangélique et migrations en Amazonie brésilienne (2009), de Véronique Boyer, IRD Éditions/Karthala.

    L’expansion remarquable des Églises évangéliques au Brésil a généralement été appréhendée dans le cadre des classifications élaborées par les historiens et sociologues des religions. Les efforts de recensement et de compréhension ont ainsi porté sur les formes les plus récentes du champ protestant (pentecôtisme, néo-pentecôtisme), particulièrement visibles dans les villes. La circulation des individus entre des Églises très différentes témoigne pourtant d’une fluidité des espaces religieux dont les contours se dessinent avant tout par opposition au catholicisme. Ce phénomène de mobilité religieuse est à mettre en rapport avec la réalité de flux migratoires intenses entre milieux ruraux et urbains. Ainsi, le livre Expansion évangélique et migrations en Amazonie brésilienne (2009) traite du phénomène dans la région amazonienne, où le succès du message évangélique tient moins aux stratégies développées par les Églises qu’à l’action de prédicateurs indépendants, appelés « évangélistes », qui conçoivent leur ministère comme l’accomplissement d’une mission divine. Cette conversion d’un banal déplacement géographique en parcours religieux d’exception se révèle efficace pour séduire des populations contraintes de chercher toujours plus loin l’espoir de meilleures conditions d’existence puisque, dès lors, l’adhésion religieuse comporte aussi pour les perdants la promesse d’une renaissance possible. La notion de mission divine permet en outre d’éluder la question de la reconnaissance des évangélistes par les Églises. Justifiant les changements d’affiliation institutionnelle, voire la fondation d’une nouvelle dénomination, elle se trouve au principe d’une dynamique de fragmentation qui n’affecte jamais le postulat initial de l’unité de l’ensemble évangélique.

    Langue: Français

    ⇒ Retrouvez la présentation du livre sur le site des Éditions de l'IRD.

  • Pacifier le Blanc, Cosmologies du contact nord-amazonien

    Pacifier le Blanc, Cosmologies du contact nord-amazonien (2002) ; titre original Pacificando o branco, Cosmologias do contato no norte-Amazonico; Sous la direction de Bruce Albert, Alcida Rita Ramos, IRD Éditions/Emprensa Oficial SP/Unesp,

    Les Indiens du nord de l'Amazonie nous décrivent, nous apprivoisent, essaient de nous comprendre et de se comprendre eux-mêmes.  Comment pouvons-nous comprendre la manière dont nous sommes compris ?

    Au cours de la dernière décennie, l'anthropologie a été très préoccupée par le problème inverse (et quelque peu ethnocentré) : comment pouvons-nous comprendre la façon dont nous comprenons les autres ? Ce livre prend le contre-pied. Il montre combien il est fructueux d'analyser le travail symbolique et politique des sociétés indigènes, travail qui se traduit par leurs "cosmologies de contact" et la manière spécifique dont elles s'approprient l'histoire et le monde contemporain.

    Langue: Portugais

    ⇒ Retrouvez la présentation du livre sur le site des Éditions de l'IRD.

  • Travail, famille, mondialisation, récits de la vie ouvrière

    Travail, famille, mondialisation, récits de la vie ouvrière, São Paulo, Brésil (2002), de Robert Cabanes, IRD Éditions/Karthala

    Ce livre présente des vies de familles ouvrières et tente de montrer, à travers la diversité des aspirations et les formes d’action qu’elles mettent en œuvre dans leur propre société, comment un milieu social spécifique d’un pays spécifique et porteur d’une action spécifique se retrouve également porteur, presque à son insu mais avec une certaine détermination, d’aspirations qui ne peuvent paraître qu’universelles en ce qui concerne la vie au travail et la vie en société.

    Langue: Français

    ⇒ Retrouvez la présentation du livre sur le site des Éditions de l'IRD.

  • La forêt en jeu, l'extractivisme en Amazonie centrale

    La forêt en jeu, l'extractivisme en Amazonie centrale (1996), sous la direction de Laure Emperaire ; IRD Éditions

    Souvent présenté comme une activité archaïque, l'extractivisme, c'est-à-dire l'exploitation de produits forestiers à des fins commerciales, pourrait n'être que le témoignage de l'un des divers cycles économiques que le Brésil a vécus. Mais les mouvements des collecteurs de latex d'hévéa, aux revendications relayées par diverses institutions, et une opinion publique sensibilisée aux problèmes écologiques, l'ont propulsé au centre des débats sur la gestion des écosystèmes forestiers. La question de sa place dans le développement régional est posée. Mais que sait-on de sa viabilité écologique ? Comment peut-il s'adapter aux changements écologiques et sociaux qui affectent aujourd'hui l'Amazonie ? Dans un contexte mondial de mise en culture de nombreuses espèces, de fabrication massive de produits de synthèse, pourquoi un tel intérêt autour de cette activité ? Comment l'extractivisme peut-il participer à de nouvelles formes de gestion de la forêt associant conservation et mise en valeur ?

    Langue: Français

    ⇒ Retrouvez la présentation du livre sur le site des Éditions de l'IRD.

Partenariat franco-brésilien, Brésil

© Disdier Marion

Et chez nos partenaires?

En plus de ces actions menées par et/ou avec des moyens de l’IRD, nous comptons chez nos partenaires de nombreuses actions envers le grand public et les écoles. Pour les connaître, jetez un œil à cette liste !

  • Vulgarisation à l’INCT In-tree

    L’INCT in-Tree, un programme de recherche sur l'écologie et l'évolution au Brésil, développe sa  stratégie de communication et culture scientifique envers le grand public avec:

  • Stratégie communication de l’INCT ODISSEIA

    L’INCT ODISSEIA, projet de recherche sur l'adaptation des populations au changement climatique dans plusieurs biomes brésiliens, dispose de plusieurs canaux pour communiquer envers le grand public:

    • Sa newsletter pour les actualités scientifiques
    • Une chaîne YouTube, pour faire connaître les recherches de ce programme et la démarche de science citoyenne qui intègre, dès l’amont des projets, les acteurs locaux et notamment les citoyens concernés par les impacts du changement climatique.