Publication de l'article : "Les premières victimes de la COVID-19 dans les PED? Les travailleurs les plus vulnérables de l'économie tunisienne au confinement". 

 

Résumé :

Si la pandémie de Covid-19 a eu des effets à la fois sanitaires et économiques dans les pays riches, la première vague a touché de nombreux pays en développement, principalement via ses conséquences économiques et sociales. L'objectif de ce papier est d'effectuer une première évaluation des conséquences potentielles sur les travailleurs en utilisant l'enquête emploi tunisienne. Trois principaux facteurs de vulnérabilité sont étudiés : l'incapacité de travailler à domicile, le fait de faire partie d'une industrie non essentielle et le fait de travailler pour le secteur privé. Nous constatons que les plus touchés sont les artisans, les opérateurs de machines et les professions élémentaires dans les activités non agricoles. Le travailleur typiquement vulnérable est un jeune ayant un faible niveau d'éducation, un homme s'il est indépendant et une femme ayant un contrat temporaire et un salaire plus faible s'il est salarié. Si l'on prend en compte les travailleurs indépendants, la catégorie des cadres devient la plus touchée parmi les professions hautement et moyennement qualifiées. Lorsqu'on examine les effets régionaux, on s'aperçoit que les régions côtières (à l'exception de la capitale) sont les plus fragiles. Cela est dû au fait que la plupart des activités manufacturières, du tourisme et du transport international sont situées dans les régions côtières.

 

Cet article scientifique, publié sur IDEAS est disponible, en langue anglaise. Il est rédigé par Marouani, Mohamed Ali, UMR Devsoc de l'Institut et Minh, Phuong Le. 

Vous pouvez le retrouver en intégralité sur le site web d'IDEAS