Les 24-25 novembre 2020, le LMI TAPIOCA a organisé sa sixième réunion biannuelle, ce qui a permis de faire un bilan des activités du LMI depuis sa création il y a trois ans.

L’objectif du LMI est d’avoir un rôle structurant pour le développement d’un centre d’excellence pluridisciplinaire en sciences de la mer à Recife, afin de développer la recherche scientifique dans le Nordeste Brésilien.

Les acteurs

Le LMI TAPIOCA regroupe :

Le Département d'océanographie (DOCEAN) de l'UFPE (www.ufpe.br), le plus ancien (1952), le plus grand et le plus réputé centre d'océanographie du nord et du nord-est du Brésil.

  • Deux Départements, Pêche et Aquaculture (crée en 1970) et Statistiques et Informatique, de l'UFRPE (www.ufrpe.br).
  • Quatre unités mixtes de recherche (UMR) de l'IRD, UMRs LEGOS, LEMAR, LOCEAN et MARBEC, impliquant des personnels de l'IRD mais aussi d'autres instituts français (CNES, CNRS, IFREMER, MNHN) et des universités (UBO, UM, UPMC, UPS).

Sont également associés:

  • Au Brésil : Instituto Nacional de Pesquisa Espacial (INPE) ; Universidade Federal da Bahia (UFBA); Universidade Federal do Maranhão (UFMA); Universidade Federal do Pará (UFPA); Universidade Federal de Rio Grande (FURG); Universidade Federal Rural da Amazônia (UFRA); Universidade Federal do Rio de Janeiro (UFRJ).
  • En France: les UMRs ESPACE-DEV, GET, IMAGO, LOG, LOPS, MIO, CECB ainsi que MERCATOR Ocean.

Les avancées

Recherche scientifique

Les activités du LMI TAPIOCA sont en passe de révolutionner les connaissances sur les écosystèmes marins du Nord-Nordeste Brésilien (publications), les travaux allant de la description des courants marins à la biodiversité. A titre d’exemple, une dizaine d’espèces de poissons ont été découvertes ainsi que deux espèces de crevettes.

L’intégration interdisciplinaire, intrinsèque au LMI TAPIOCA, amène le groupe à aborder de façon unique des processus nouveaux du fonctionnement des écosystèmes marins tropicaux. Le groupe évolue ainsi de la science régionale vers la science de pointe mondiale (étude de processus) en passant par la Science ouverte. En effet, le LMI TAPIOCA se veut moteur sur les aspects déontologiques de la science moderne et cherche à systématiser le libre accès à ses recherches, notamment à travers la publication libre et la mise à disposition des données (data) ainsi que des scripts utilisés pour analyser les données.

Renforcement des capacités

Le renforcement des capacités est un pilier du LMI TAPIOCA. À ce jour, 7 post-docs et 57 étudiants (20 PhD, 21 MSC, 16 BSc) du Brésil, d’autres pays d’Amérique Latine, d’Afrique ou d’Europe sont encadrés par des membres du LMI TAPIOCA. Un aspect important est la systématisation des cotutelles pour les étudiants en thèse avec déjà 6 cotutelles en cours et 4 en signatures, entre des étudiants de l’UFPE et de l’UFRPE et des Universités Françaises (UM, UBO, AMU).

Par ailleurs, depuis 2018 plus de 500 heures de cours ont été données dans les universités Brésiliennes partenaires par les collègues Français afin de favoriser l’émergence de nouvelles disciplines.

Activités de sensibilisation

Lors de la seconde réunion du LMI Tapioca, en Novembre 2018, il avait été décidé de développer diverses activités de sensibilisation, dans le cadre de la Science de la durabilité. Depuis, des efforts considérables ont été réalisés envers le monde académique, le public en général, les scolaires ainsi que les communautés défavorisées.

 

Les Perspectives

Le LMI TAPIOCA, à travers ses membres et les Universités et Instituts participants, est déjà une référence nationale et internationale sur les recherches marines dans l’Atlantique Tropical Ouest.

À terme, l’objectif est de devenir une référence scientifique incontournable, de développer de nouvelles chaires universitaires dans le Nordeste Brésilien sur des disciplines émergentes, et enfin de créer un centre d’excellence en science marine tropical à Recife, en pérennisant et renforçant les interactions existantes, et éventuellement avec la construction matérielle d’un centre dédié. Le mode opératoire dépendra de l’évolution socio-économico-politique du Brésil.

Par ailleurs, il existe une volonté d’intégrer plus en avant les actions de sensibilisation afin de devenir un acteur de référence dans le domaine de la Science de la durabilité.

 

Aller plus loin

Pour retrouver toutes les informations: https://tapioca.ird.fr/